06 avril 2007

Aide toi le Ciel t'aidera

J’ai décidé de faire une synthèse de mes deux posts sur l’amitié qui ont apparemment été mal compris par certains mais aussi parafés de manière inconsciente à ne voir que les choses négatives exprimées sans en retenir d’une part l’essentiel mais aussi les côtés positifs. Parce que d’une manière générale je le suis positive.

Dans mon premier post « blog attitude », ce qu’il fallait retenir de mes observations avec un tant soi peu d’objectivité (mais je l’accorde il n’est jamais facile d’accuser le coup lorsque l’on se sent visé) c’était le fait même qu’en m’attachant aux personnes de ce groupe je m’étais rendue compte du malaise qui régnait, malaise ambiant avec des frustrations cachées. Mais ce post avait été fait avec une seule ligne principale, un plan : celui de s’ouvrir et d’accepter d’avancer. Là étaient mes idées principales.

« Le trop clan tue le clan » : bien entendu que le trop fermé tue les individus, il faut de l’air à l’amitié, ne pas étouffer, savoir se faire plaisir indépendamment des autres, c’est essentiel ! Histoire de s’enrichir les uns les autres !

« Dans un même groupe…ça se tire dans les pattes et les absents ont toujours tort c’est inévitable. Il est plus facile de régler les problèmes avec d’autres que ceux qui sont concernés… » : Constat bien amer peut-être pas subis par tous c'est un fait (!), peut-être certains ne voient ils pas, ou peut-être certaines habitudes ont-elles été prises mais il n’est jamais bon de parler des absents. Ceux-ci ne peuvent pas se défendre et ça ne fait pas avancer les choses.

«…et le manque d’objectivité de chacun est flagrant même pour ceux qui ne se mouillent pas… » : Encore fois parce qu’on connaît trop la personne on lui laisse la liberté de faire et dire des choses qui peuvent paraître aux oreilles de certains nouveaux arrivants comme un manque cruel de respect. Alors il est plus facile de laisser dire que s’opposer. Faire l’autruche. Je ne suis pas une exception il faut me faire réaliser mes erreurs si j’en commets !Ou des gestes déplacés (Private Joke). ;o)

« C'est peut-être parce que je me suis attachée à eux que ça me fait mal de les voir dans un malaise sans équivoque...même s'ils ne l'admettent pas. » : je pense que tout est dit sur la première partie. En effet, je les appréciais tous et de la même façon, avec le temps les choses ont changé, certaines affinités se sont crées et certaine personnalité s’est révélée aussi…dommage. Admettre qu’il y a un problème peut amener cette question : quelles vont être les répercussions…J’ai mis les pieds là où il ne fallait pas, peut-être aurais-je du devenir hypocrite et me laisser malmener sans chercher à comprendre. Ce qui me rassure c’est que j’ai pu ouvertement parler avec certaines personnes, que comme je le disais, peu importe si je me prends des baffes, peu importe si ça colle pas, au moins on aura discuté. Au moins on aura vidé nos sacs. C’est toujours préférable au silence.

« Souvenirs, nostalgie...il n'est jamais bon de vivre dans un passé même s'il a contribué à nouer des liens, même s'il a été heureux. Il faut savoir évoluer indépendamment des uns et des autres. » : On a tous des anecdotes à raconter, c’est bien une fois…c’est rigolo en effet parce que vous sentez qu’ils veulent partager avec vous certains moments mais je pense qu’il ne faut pas focaliser dessus toutes les soirées. Que finalement ce sont les souvenirs à venir qui sont les plus intéressants…A cet effet s’ouvrir aux autres est très important. J’ai deux exemples en tête notamment un de La Nouvelle Calédonie et un d’Australie. C’est ça aussi vivre : aller vers des gens différents, s’enrichir, mais ne pas rester cloisonner. C’est essentiel, parce que sinon à force on n’a plus rien à se dire et finalement on en revient à quoi ??? Parler du bon vieux temps avec nostalgie et mélancolie!

Dans mon second post « Ami(moi)tié », j’abordais le respect et la communication qui sont et c’est encore une fois mon avis la base de toute amitié. Je prenais de manière ouverte mon exemple en me mettant à nu, en toute franchise et désillusions. Et dans le noir de ce passé, beaucoup de jolies choses et de jolies rencontres ! Toujours est-il que, et c’est un fait, si je fais passer mon couple avant tout, mes amis sont importants pour moi.

« J’avais fait un billet, fut un moment, décrivant les problèmes qui peuvent être rencontrés dans un groupe où quelque personnage respire intolérance et étroitesse d’esprit, voire un manque flagrant de respect. » : des mois et des mois à tâcher d’instaurer un dialogue. Et faire semblant, se dire bonjour, dire que tout va bien…ça ne me correspond pas…et l’écriture est un exutoire pour moi et mes ressentis sont essentiels à mon bien-être surtout après avoir tenté de crever un abcès, en vain…Pourquoi intolérance et étroitesse d’esprit ? Parce qu’impossible de communiquer. Pourquoi manque flagrant de respect ? Parce qu’il est plus facile pour certains de parler sur le dos et dans le dos des concernés.

«Il parait qu’en amitié il n’y a ni jalousie, ni jugement, ni médisance…J’ai dans mon panorama un exemple à ne pas suivre…Il parait aussi que je ne sais pas ce qu’est l’ « ami d’enfance », ce que j’avoue objectivement, ce que je sais par contre c’est respecter les autres, être franche et ne pas m’arrêter à la différence. » : ni jalousie parce tout le monde fait sa vie et définit ses priorités ( maison, mariage, affinités ), ni jugement : bien sûr que j’ai porté un jugement, à force de voir et de ressentir, je suis trop sensible et les mauvaises ondes je les avale et finis toujours par les recracher. Bien entendu que la situation actuelle je ne la ferai vivre à personne parce qu’il n’est jamais bon de dormir sur une bombe à retardement !!! C’est logique ! M’enfin ce que j’attends des mes amis c’est qu’il y ait une bonne entente et que lorsqu’on se retrouve l’on ait l’honnêteté de s’avouer les vérités « vraies ». Et oui je n’ai pas d’ami d’enfance…et je l’avoue ! Je le dis !je l’écris ! Je ne vois pas ce que ça change au fait d’accepter et de respecter les décisions de chacun.

J’en suis là, j’ai blessé certaines personnes qui se sont senties piquées alors qu’elles ne devaient pas l’être. Ces mêmes personnes ne m’ont pas vue aussi sous mon plus beau jour fut un moment. Ça a été dit et c’est une bonne chose. Au moins il y a eu ouverture, communication.

La situation a pris des proportions inimaginables.

Et si j’avais eu en face de moi quelqu’un d'ouvert et franc avec qui discuter dès le début je pense qu’on n’en serait pas là. Maintenant les posts je les aurais écrits en disant aussi tout simplement qu’il est si agréable de pouvoir faire confiance et dénouer les tensions, toutes les tensions.

Mais je n’aurais en rien changé ma vision des choses à savoir que le trop clan tue le clan et qu’il faut savoir mettre de l’air dans un groupe et savoir évoluer indépendamment les uns des autres. Je l’ai dit, je le dis et le redis. Et je l'écris aussi! ;o)

Posté par FlyMeToTheMoon à 18:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Aide toi le Ciel t'aidera

    Des hauts et des bas

    J'ai les mêmes interrogations en amour ce soir... aides toi et le ciel t'aidera?... ou bien encore c'est la vie... illusions et désillussions, faut-il garder toujours un peu d'espoir ou se résigner parfois...
    Quand on a plutôt la positive attitude c'est pas si simple... heureusement que j'ai toujours ma devise "en cas de besoin":
    IL FAUT LAISSER LE TEMPS AU TEMPS! SE LAISSER PORTER PAR LE VENT histoire de souffler un peu et de voir venir..

    Posté par Lu, 08 avril 2007 à 19:48 | | Répondre
  • ben comme d'hab... j'acquiesce.. ça a quelquechose de totalement lourd, chiant et frustrant. Pas de remarques.. pas de vie à raconter..Enfin.

    Par rapport à la remarque de Lu, j'ai des devises qui corroborent pas mal celle-ci par contre "se résigner" laisse planer le doute sur les possibilités restantes je trouve. Plutôt que "faire tout au mieux et accepter qu'on ne soit pas maître de tout dans la vie". L'amour est le meilleur exemple pour ça parce que même la personne qu'on a en face n'est pas maîtresse de ses sentiments. L'espoir n'est pas une bonne chose. Pour l'avoir à l'inverse laissé vivre jusqu'à ce matin encore, je peux dire que ça prend pas mal de temps sur la vie et ça complique profondément les choses sur le long terme. Donc mieux vaut ne pas "entretenir" quelque sentiment ou relation pas vécue et parfois idéalisée que ce soit. Ca quand l'un des deux au moins ne voit plus de possibilité d'avancer (et là les raisons peuvent être nombreuses et improbables).
    Si les deux se posent des questions.. le seul conseil que j'aurais c'est agir dans un sens ou l'autre.. (retenter ou tenter ailleurs sous réserve que ce soit important) mais ne pas laisser passer les mois à se poser des questions dans son coin sans vivre, simplement parce qu'on revient au point de départ. Et c'est souvent pire.

    Posté par Xavier, 09 avril 2007 à 22:50 | | Répondre
  • Ah oui.. et info qui méritait d'être notée ici (ce post est hyper opportun d'ailleurs) : Les Free Hugs, ça, c'est fait !
    Sur le parvis de la cathédrâle de Strasbourg.
    C'était chaleureux, bon-enfant mais surtout drôle

    Posté par Xavier, 09 avril 2007 à 23:05 | | Répondre
Nouveau commentaire